6 janvier 2015

welcome to kalymnos

Après un premier voyage sur l'île de Kalymnos, l'envie est souvent tres forte de retourner voir ces stalagtites sonnantes et trebuchantes, ces pas de repos  les genoux coincés entre deux tufas, ces magasins d'éponges, ces ballades en scooter, ou encore boire un bon verre d'ouzo.

-La première étape pour cela : trouver quelques grimpeurs motivés (pas trop difficile quand on connait un peu les clermontois)
-la deuxième étape etait de rajouter un haut savoyard (pour le coté exotique)
-la dernière étape etait de lacher le caillou pour faire quelques photos, un peu plus de 1400 pour l'occasion. Comme je connais l'impatience des gens, je vous ne monterai pas tout. seulement une petite selection d'entre elles.

En esperant vous donner envie de voyager, de partager, de découvrir, mais aussi de respecter ce lieu majeur.
Amis grimpeurs n'oubliez pas que la nature ne nous appartient pas.

15 jours passés la bas, avec deux petites journées de repos, et 4 jours de voyage (aller et retour)
kalymnos au niveau de l'escalade ça représente 2 iles avec plus de 60 secteurs differents, et pas loin de 2000 voies. C'est aussi de la surfrequentation, et des cotations qui font plaisir dans de grandes envolées, des colos, et des stalagtites

Mais Kalymnos c'est avant tout une ile qui a anciennement vecue de la pêche d'éponges et qui maintenant profite du tourisme de l'escalade. il faut bien que cette surfréquentation ait un peu de bon d'une certaine maniere.
20000 habitants environs sur cette petite ile essentiellement dans la ville principale : Pothia

 un petit arret par Athene à l'aller

 une plante grasse un peu relookée par un touriste français 

 ballade de nuit dans athenes
Le fameux drapeau d'Aurélien


rencontre de deux grimpeurs



Claire apprivoise une colo



petit arbre solitaire au fond de sikati

l'unique habitant de sikati


en pleine action


vestige d'un passé pas si lointain

sur le banc suivant un jeune se piquait à l'heroine...

Les plus jeunes ne comprendront pas le sens de ce dessin

l'ile de kalymnos, avant une traversée tumultueuse

Un grimpeur anonyme vu depuis le secteur Spartacus, le soleil declinant sur l'horizon, avec l'ile de Telendos en fond

un petit tour solitaire, en nocturne afin de faire quelques photos de nuit (au fond Masouri  et Mirties)
A la nuit tombée, lesgrimpeurs en scooter rentrant au foyer laisseront une empreinte dans ce cliché
cherchez l'erreur

Les belles stalagtites de la grande grotta

au milieu de ce desert de rocaille, la flore trouve sa place

L'ile de Telendos au soleil couchant

Kalymnos ancienne ile des pecheurs d'éponges

Pierre se detachant du rocher

Vous ne le saviez pas, Aurélien Païs est suivi par la marque Edelweiss

Aurélien dans un 8b à Iannis (en plein dans le crux)
Aurélien toujours dans la même voie

il faut savoir pincer pour tenir les colos


L'infiniment petit, juste la, invisible pour la plupart, effrayant pour d'autres

Cet arbre mort dressé fièrement par les grimpeurs, comme un symbole de conquete, au fond de sikati cave

Au millieu de l'immensité des stalagtites de sikati, l'echelle humaine na parait guère plus grande que l'insecte un peu plus haut... 

Ajouter une légende

le soleil caché derrière les nuages avait du mal à chauffer le rocher, ce qui a pu ravir grand nombre de grimpeurs




Aurélien aux couleurs de son sponsor pour enchainer son premier 8b onsight

Aurelien immortalisé dans ce meme 8b à Glaros

Les villes de Masouri Et de Mirties paraissent bien petites

Aurelien infatigable dans sa derniere journée de grimpe 


un petit peu de no foot pour sortir ce 8a+

entre ombre et lumière, 

Aurélien sort les gros muscles pour finir ce trip à Kalymnos

une fois n'est pas coutume, concentration au maximum
un peu de verdure dans toute cette secheresse

Au revoir Kalymnos

Au final, de bons moments, des bonnes adresses pour manger, des belles voies, un paquet de secteurs decouverts, et quelques plages à revisiter pour la saison estivale.
Merci à vous tous pour ce moment inoubliable, en esperant repartir bientot ici ou ailleurs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire